Un nouveau pont Champlain à l’horizon

IEQ - lundi, juin 22, 2015

Le pont Champlain suscite de nombreuses polémiques depuis ces dernières années. L’état de sa structure actuelle fait preuve d’inquiétudes, mais soulève également de nombreux questionnements sur son successeur et les coûts qui seront associés au nouveau pont. Tour d’horizon de ce sujet polémique qui concerne quelques milliers de citoyens québécois vivant en banlieue.

Pont Champlain - échafaudage IEQ
Pont Champlain - échafaudage IEQ

Histoire du pont Champlain
Le pont Champlain est un pont routier qui relie les banlieues situées sur la Rive-Sud à Montréal, en enjambant le fleuve du Saint-Laurent. Nommé en l’honneur de l’explorateur français Samuel de Champlain, et fondateur de la ville de Québec, le pont fut ouvert à la circulation en 1962.

Fait d’acier et composé de treillis, il compte six voies de circulation permettant à 57 millions d’automobilistes de traverser le pont chaque année. Autrefois pont à péage, le pont Champlain est devenu gratuit depuis 1990. Toutefois, sa détérioration prématurée soulève de nombreuses inquiétudes entrainant possiblement une courte durée de vie. À cause des hivers rudes et du climat, la structure en béton du pont a vieilli trop rapidement, nécessitant une surveillance constante ainsi que des travaux d’envergure afin de le rendre toujours disponible. En 2013, on constate que de nombreuses fissures ont affaibli la structure et menacent la solidité du pont. Même si des poutres de maintien ont été installées pour renforcer sa structure, elles n’empêcheront pas le remplacement du pont, prévu pour 2018.

Les raisons de la reconstruction du pont
Durant les hivers rudes, l’usage de sels déglaçant aurait affaibli l’armature d’acier. En 2013, suite à une inspection du pont, on remarqua une importante fissure qui nécessita de fermer une voie de circulation. La fissure s’étant agrandie quelques jours plus tard, elle entraîna la fermeture d’une deuxième voie et l’installation d’une poutre de maintien. Suite à ces constats, le gouvernement fédéral a donc décidé de reconstruire un autre pont à l’Est du pont Champlain, qui sera démoli. La date de livraison du nouveau pont est prévue pour 2018. Après avoir annoncé qu’il serait possiblement renommé « Pont Maurice-Richard », du nom du célèbre joueur de hockey, la polémique est déclenchée et pousse la famille Maurice-Richard à renoncer au choix.Le nouveau pont prévu pour 2017

Le projet de construction du nouveau pont qui remplacera le pont Champlain n’est pas à l’abri des nombreuses polémiques. Péage ou pas, nouveau pont, congestion, nom et design, tous ces sujets font l’objet de la une des journaux. On apprend récemment que la famille du célèbre joueur de hockey aurait préféré écarter ce choix parmi les noms retenus. Pour le moment, la décision concernant le nom du nouveau pont n’a pas été prise.

De plus, Ottawa a confirmé que le nouveau pont, qui sera en partenariat public-privé sera à péage et aura une durée de vie de 100 ans. Sa structure permettra également d’intégrer un train léger sur rails, ce qui fût décidé par le gouvernement du Québec. Les premières maquettes du nouveau pont ont été dévoilées il y a quelques mois, sa forme sera essentiellement simple et élégante, et constituée de trois segments : un pour la voie centrale, qui sera destinée au transport collectif, et les deux autres segments pour le transport régulier, ainsi qu’une voie cyclable.

Retenons que ces travaux d’envergure nécessiteront l’utilisation massive d’échafauds à Montréal. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations sur nos services de location d’échafaudage.